Créations

PRÉCIPITÉS

Formes spectaculaires en création

Avec Élodie Brochier, Silvia Gallerano, Jospéphine Kaeppelin, Daria Lippi, Sophie Muriot, Juliette Salmon, Virginie Vaillant.

Premières au Festival des Antipodes les 9, 10, 11 septembre 2022

 

 

En chimie, un précipité est un corps formé par réaction entre deux ou plusieurs substances, ou par une action physique sur une substance.  

 

 

 

Depuis sa création, la faa. travaille à extraire de ses coopérations avec d’autres disciplines (arts martiaux, danse, chant, rap, mais aussi éthologie, neurosciences, trapèze ou jeu de rôle) des outils, que les actrices appliquent au jeu comme les menuisières au bois. Utilisés sur une scène déjà créée, les outils la transforment, entrent en réaction avec elle et lui permettent de rester vivante, ils sortent l'actrice de ses chemins habituels, l'obligent à se situer, à jouer au présent. Utilisés pour créer une scène, ils font barrage aux clichés, déploient les potentiels et engendrent surprise et intérêt. 

Les PRÉCIPITÉS relatent la recherche menée par les actrices de la R-Team et prennent la forme d’expériences en direct, incluant les spectateurs dans le laboratoire. Sur des courtes scènes, les actrices dévoilent l'éventail de leurs pratiques et vous invitent à observer (et parfois même à impulser !) les réactions qui se créent entre la matière initiale et les différents outils qu'elles y appliquent. Un cocktail explosif où l'on se joue des frontières entre les disciplines et les esthétiques pour montrer les opérations et les étapes de l’artisanat du jeu.

DARIA LIPPI est actrice et metteur en scène. De 1995 à 2014 elle travaille en France avec Eric Lacascade comme actrice - Electre, Ivanov, La Mouette, Les trois Soeurs, Platonov (Cour d’Honneur du Festival d’Avignon) - puis comme co-metteur en scène - Les Barbares (Cour d’Honneur du Festival d’Avignon), Les Estivants, Dede Vania, Tartuffe, Oncle Vania, l’opéra La Vestale. Elle se produit aussi en Italie (prix Duse), en Belgique avec Thierry Salmon, et tourne dans de nombreux autres pays. Son projet Pour Penthésilée - reçoit le prix du festival NET de Moscou et des critiques dithyrambiques. Entre 2012 et 2015, elle est responsable de la recherche et pédagogue à l’ENSAD du Théâtre Nationale de Bretagne. Metteur en scène de la Compagnie RESET, elle crée notamment L'Expression du tigre face au moucheron et Naufragium. Elle co-fonde la faa. en 2014. Dans ce cadre, elle met en scène Clémentine Deluy, Laurence Fischer, Corinne Jola, ... Ses Laboratoires de recherche transdisciplinaire arts/sciences, soutenus par le Ministère de la Culture et la Fondation Carasso (sous l’égide de la Fondation de France), ont donné lieu à de nombreuses publications scientifiques et de vulgarisation. Elle écrit, joue et réalise divers courts-métrages. En 2021, elle crée la R-team.

JULIETTE SALMON est actrice. Elle joue dans des projets transdisciplinaires où l'écriture de plateau est centrale. Elle s'enthousiasme pour des pensées, travaux ou esthétiques et y reste fidèle. Ainsi elle s'engage à la fabrique autonome des acteurs où elle devient cheville ouvrière en menant divers projets artistiques. Exigeante, elle se refuse au confort et prône l'effort, en toute circonstance. Ambitieuse, elle pense l'envie d'apprendre comme une carte de visite. Pratiquante de sports collectifs et de musique symphonique, elle ne joue qu'en équipe. Elle joue, écrit et met en scène avec le Collectif Jabberwock ; rejoint le collectif La Lupa pour une création qui met en jeu les désirs d'actrice pour les figures monstrueuses de Jocaste, Antigone et Médée ; joue avec RESET-Cie Daria Lippi et coopère avec Daria Lippi sur de nombreux projet (jeu, son, mise en scène) ; elle découvre la caméra avec envie et s'y confronte régulièrement. Depuis 2021, elle fait partie de la R-team, équipe de recherche de la faa.

SOPHIE MURIOT est coordinatrice technique. Durant sa licence arts du spectacle, elle s’essaye à la création et à la régie au Théâtre Universitaire de Metz. Diplôme en poche, elle travaille pour un prestataire comme préparatrice lumière. Autodidacte et cinéphile, elle se forme à la vidéo. Depuis 2018, elle travaille pour l’Opéra-Théâtre de Metz, le Nest et MPM aussi bien comme technicienne lumière que régisseuse vidéo. Elle rejoint la faa. comme technicienne tout terrain, où elle filme, monte, éclaire, bricole et collabore avec RESET-cie Daria Lippi. Elle est aussi directrice technique du Festival des antipodes. En 2021, elle fait partie de la R-Team et collabore avec le festival Passages Transfestival à Metz en régie générale. En 2022 elle reprend la régie lumière et vidéo du spectacle Fanny, mise en scène par Rémy Barché, Cie Moon Palace en coproduction avec la cie O’Brother.

SILVIA GALLERANO est actrice. «extraordinaire, sublime et à vous arracher la peau» (The Guardian) est l'interprète du célèbre monologue de Cristian Ceresoli La Merda, qu’elle joue en italien et en anglais. Avec La Merda, Gallerano a gagné le Stage Award 2012 en tant que Best Solo Performer (première actrice italienne), le Fringe First Award 2012, le Arches Brick Award 2012 et a reçu une nomination au Total Theatre Award au Fringe Festival d'Édimbourg. Gallerano, "une découverte absolue pour le cinéma" selon Marco Giusti dans Stracult (Rai2). Elle est Betta dans Riccardo va all'Inferno (Turin Film Festival 2017) de Roberta Torre, elle est la protagoniste d'Asino Vola de Paolo Tripodi et Marcello Fonte (Locarno Film Festival 2015). Elle a travaillé avec Marco Tullio Giordana dans Nome di donna, avec Valerio Mastandrea dans Ride (TTF 2018), avec Karole Di Tommaso dans Mamma + Mamma (Rome Film Festival 2018), avec Gianni Di Gregorio dans Lontano, Far (TFF 2020), avec Ludovico Di Martino dans La Belva ainsi que dans les séries Baby (Netflix), Chiamami Ancora Amore (Rai1), Il Miracolo (Sky) et Bang Bang Baby (Amazon). Elle est la fondatrice de la compagnie Dionisi, et en Italie a travaillé, entre autres, avec Serena Sinigaglia, Veronica Cruciani, Francesco Micheli et Oscar De Summa. En France elle travaille avec la faa., et fait partie depuis deux ans de l’équipe de recherche. Elle compte de précieuses collaborations avec le monde de la littérature : de John Berger à Suad Amiry, de Mahasweta Devi et Assia Djebar.

VIRGINIE VAILLANT est comédienne. Elle est née à Angers, en 1977, mais vit à Caen. Elle travaille ou a travaillé avec Eric Lacascade, Pascal Rambert, David Bobée, Antonin Ménard, Médérick Legros, Benoît Bradel, Thomas Ferrand, Jérémie Fabre, Le collectif Le Poney, David Fauvel, La compagnie du ballon vert, Ecrire et mettre en scène 2017/2018/2019 au Panta Théâtre. Elle écrit RIFT qu'elle met en scène avec Jean-Baptiste Julien puis Serge Nail. Elle crée MON THEÂTRE (technique de pointe expliquée à mes voisins) en 2019, une commande de Daria Lippi de la faa. à Bataville, elle y intègre l’équipe de recherche en 2021. Elle a collaboré aux travaux de Vincent Thomasset, Frédéric Leterrier, du Collectif La Cohue, Mathieu Copland. Elle enregistre régulièrement IT'S PLAY TIME, une émission de radio franco-anglaise avec Abigail Green et Emmanuel Lebrun sur Radio Bazarnaom. Elle a plusieurs textes en cours d’écriture.  

ÉLODIE BROCHIER est actrice, marionnettiste (diplômée de L’E.S.N.A.M.), musicienne (voix, accordéon), autrice et factrice de pièces sonores et radiophoniques. Elle est également diplômée en Philosophie (Poitiers) et en Études théâtrales (Strasbourg). Elle a notamment travaillé avec Ariane Mnouchkine, Armand Gatti, Hélène Châtelain, Georges Bigot, Wollie Kaiser, Georg Ruby, Christian Klinkenberg, Christof Thewes. Vivant tout près de la frontière avec l’Allemagne, elle réalise ses propres créations de manière bilingue et pluridisciplinaire (artiste associée avec le théâtre de marionnette de la ville de Sarrebruck à partir de 2008) et collabore depuis plus de 15 ans avec le Liquid Penguin Ensemble. Depuis 2018, elle fait partie du collectif de création radiophonique Utopie Sonore. En 2020, elle crée RadiOHReille sa propre revue sonore, dont la première édition de 13 pièces a été récompensée par l'Union Stiftung Saarbrücken (concours "20 fois 1000" de soutien à la création pendant le confinement). Elle fait également partie de RADIOM/RADIÔME (collectif de créateur.ices radiophoniques dans la Grande Région). 

JOSÉPHINE KAEPPELIN est artiste plasticienne et prestataire de services intellectuels et graphiques – statut qu’elle s’est auto-attribué en 2017. Cette figure de prestataire lui permet d’aller sur le terrain et d’agir dans différents contextes (entreprise ou institution). Elle mène ainsi des enquêtes dont l’objectif principal est de chahuter les esprits. Au cours de ces missions, elle collecte des manières de dire, des gestes, des signes et des mots composant la matière première des objets qu’elles créent en réponse à une situation. Joséphine Kaeppelin vit et travaille à Heerlen aux Pays-Bas dans une ancienne école aujourd’hui  investi par l’artist run space Greylight Projects dont elle fait partie. Ce lieu ouvert mêle les activités et accueille chaque semaine, depuis 2 ans, la Buurderij Heerlen (système de distribution de produits alimentaires locaux - www.boerenenburen.nl) dont elle est la responsable.