Créations / scènes

Mon Théâtre - techniques de pointe expliquées à mes voisins
(ou peut-être faudrait-il dire : Notre théâtre)

Raphaël Otchakowsky & Lili Lekmouli

Écrit et joué par Raphaël Otchakowsky et Lili Lekmouli
Accompagnement à la mise en scène : Juliette Salmon
Commande et production : la fabrique autonome des acteurs

En création
Premières au Festival des Antipodes les 9, 10, 11 septembre 2022

 

"Un jour mon frère m’a dit de chanter ce rythme : Tou Tou ka;
Un autre jour, Selim, un grand de la cour de récré m’a montré le beat box : Peu Peu Ka tsssss ka;
Un autre jour encore, un pote de lycée me fait écouter le disque du groupe KDD, l’album Résurrection…
c’est du rap, rythme et poésie :
« Je sors du ciné … fils de chut chut ta mère … me noyant sous les coups … la foule s’agglutine autour de moi comme au zoo. »
Génial! Alors je peux faire la même chose qu’avec le Tou Tou ka, qu’avec le Peu Peu Ka? Mais avec des mots."


"Mon père elle disait.
Ma mère disait, mon père. C'est non. La scène c'est non.
Mon père disait, ma mère disait c'est non. Étudier.
Puis y'a eu cette salle de repet dans la grande de Jean-Pierre. Alors j'ai crié, j'ai crié que non. Sur la scène j'ai crié non.
Puis les motivés, j'étais motivé, on étaient motivés. Y'avait 200 000 personnes. Une colline de têtes.
J'étais là. Puis y'avait 30 personnes, 3000 personnes, 300 personnes. J'étais là."

 

C’est une première pour la série des Mon Théâtre de la faa., Raphaël Otchakowsky et Lili Lekmouli proposent un Notre théâtre.

Vingt ans d’amitié unissent les deux artistes. Ils partagent souvenirs, anecdotes de jeunesse, et un sens esthétique fort et singulier qui a forgé leurs parcours artistiques. Lili est danseuse de flamenco et comédienne, formée au cœur de la culture flamenca en Espagne. Raphaël est un rappeur-batteur mais aussi un beat boxer lyrique. Leur admiration mutuelle et leur complicité est le moteur du désir de créer ensemble ce spectacle autour des pulsations qui ont donné sens à leur vie. À cette occasion,  le duo est accompagné par Juliette Salmon à la mise en scène.

Tout est déviation, détournement, parfois même contre-emploi. De facto, ils entremêlent leurs percussions respectives, bouches et pieds dans une loopstation, jouent des effets électroniques ou frappent des mailloches et talons le plancher de la salle de bal. Le travail poly-rythmique des deux protagonistes saccade le récit. Leurs esthétiques s’articulent entre “zapateados” (technique de rythme flamenca), “beat box”, “jaleos” et  batterie, rap et chant, autant d’éléments qui alimentent leur esthétique sonore et leur recherche scénique. 

Un tracé historique et émotionnel au cœur de nombreuses cultures musicales : l’art Lyrique, le Flamenco, le Rock, le Punk Rock, le Hip Hop.  Sur scène, ils confrontent et partagent leurs histoires, leurs techniques et leurs contraintes, se reconnectent aux souvenirs déterminants et en tirent une expression poly-rythmique enflammée par la mémoire ravivée.