Recherches.

équipe de recherche

La FAA est, depuis sa fondation, une structure pensée par des praticiens au service d’autres praticiens.
C’est pourquoi ses activités sont conçues et gérées par les artistes qui y travaillent, quelle que soit la nature des tâches.
Daria Lippi (actrice, metteur en scène), Juliette Salmon (actrice) et Sophie Muriot (vidéaste, régisseuse) assurent la cohérence et la permanence du projet dans sa globalité.
Les activités de recherche, formation et publication sont prises en charge par une équipe élargie, qui compte actuellement en son sein Joséphine Kaeppelin (artiste visuelle, graphiste), Silvia Gallerano et Virginie Vaillant (actrices), Baptiste Brisseault (acteur), Julian Condom-Rouhet (acteur, écrivain).

La FAA revendique la nécessité de faire de la recherche fondamentale en art, cest à dire une recherche qui ait pour objectif de dégager des procédés opérants, quel que soit le contexte où ils sont employés (disciplines, esthétiques, niveaux…).

L’équipe de recherche a pour mission :

1. De concevoir des protocoles trans-disciplinaires rigoureux et documentés, de vérifier lefficacité des résultats par lexpérimentation répétée dans des contextes différents, et de les remettre en cause lorsquils se révèlent erronés ou dépassés.

2. D’élargir et problématiser les connaissances sur ces procédés, en s'assurant le concours de praticiens et chercheurs de disciplines aussi différentes que l’éthologie, les arts martiaux et les sports de haut niveau ou les sciences de la cognition.

3. De formaliser ces procédés par tous les moyens, dans le but de les rendre non seulement publiques et accessibles, mais ergonomiques, c'est-à-dire formulés pour être utilisés, y compris dans des contextes non spécifiquement artistiques.

4. De valoriser en tant que tels les savoirs que cette recherche produit, par opposition au dualisme savoir / savoir-faire, héritage culturel de la séparation entre théorie et pratique, qui refuse aux corps la capacité dengendrer la connaissance.

5. Lobjectif de la FAA est de diffuser sa recherche dans le milieu professionnel de la scène, mais aussi auprès d’un plus large public, car les outils sont facilement traduisibles pour dautres contextes (la performance de manière large, le travail d’équipe, lapprentissage et la transmission, le jeu...). Dans le plus convaincu respect du principe de la subvention publique, nous considérons les résultats de nos recherches comme un bien qui doit être activement rendu commun.