Fabrique Autonome des Acteurs
Fabrique Autonome des Acteurs
Fabrique Autonome des Acteurs
Fabrique Autonome des Acteurs
Fabrique Autonome des Acteurs
Fabrique Autonome des Acteurs
Fabrique Autonome des Acteurs
Fabrique Autonome des Acteurs

Ateliers à venir

Atelier#3 Les règles du jouer / 9 au 13 juillet 2017

Masterclass Danse / Théâtre Dirigée par Loïc Touzé, danseur et chorégraphe, et Daria Lippi, actrice et metteur en scène Les acteurs jouent, ils sont même les maîtres du jeu. Cette formation propose aux artistes de la scène de travailler sur les règles, les protocoles, les opérations nécessaires au jouer, en s’appuyant sur les pratiques et […]

Formateurs

  • Nadia Dumont
    Nadia Dumont
  • Laurence Fischer
    Laurence Fischer
  • Thusnelda Mercy
    Thusnelda Mercy
  • Daria Lippi
    Daria Lippi
  • LOÏC TOUZÉ
    LOÏC TOUZÉ
  • Cyril Casmèze
    Cyril Casmèze
Nadia Dumont

Nadia Dumont est karateka et danseuse

Enseignement

Brevet d’État 1er degré.
Professeur et entraîneur de karaté, professeur de danse, de do-in/stretching, de shiatsu
Elle est professeur de karaté :
Au Shotokan Karaté Club de Seynod « École Dumont » en Haute-Savoie
Au Centre de formation Calabash sous la direction de Wayne Barbaste
Elle entraine en Équipe de France

Courte biographie

Karatéka de haut niveau, elle se forme dès son plus jeune âge au karaté et à la danse classique. A 16 ans, elle est ceinture noire de karaté 1er dan. Elle rejoint l’équipe de France et récolte 23 titres nationaux entre 1989 et 1999. Elle est treize fois championne de France en individuel, championne d’Europe cadettes, vice championne d’Europe seniors en individuel et par équipe, quatrième mondiale individuel et par équipes avec Michèle Forstin et Catherine Bernard. Après ces longues années de compétitions et les nombreux podiums, elle se consacre à l’enseignement de son art. Elle passe le diplôme d’État de Karaté de 1er degré. Aujourd’hui 5ème dan, elle est enseignante et directrice technique adjointe au Shotokan Karaté Club de Seynod « École Dumont » en Haute-Savoie (après avoir entraîné le « Flot du Ki » en Bretagne pendant 13 ans). Elle donne régulièrement des master-class dans les clubs de karaté qui la sollicitent. Elle est aussi professeur de danse orientale et réalise des spectacles où le karaté dialogue avec cet autre art ancestral. «Le karaté est un art de combat et de vie. Le lien avec la danse ? Le travail, la stabilité, la rapidité, le centrage et les équilibres. Les énergies sont différentes, mais complémentaires. Mon projet ? Continuer à transmettre un savoir-faire et tout ce que m’a apporté cette discipline».

Laurence Fischer

Laurence Fischer est karateka et actrice

Enseignement

Elle est diplomée du DESJEPS (Diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, spécialité « performance sportive»).
Elle est entraineur et professeur de kumité au CSM de Puteaux
Elle enseigne en Afghanistan, pour des karateka femmes.
Elle entraine la première équipe de karaté féminine nationale, à Kaboul.
Elle enseigne à l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Rennes en 2014.

Courte biographie

Laurence Fischer est la karatéka française la plus titrée à ce jour. Elle a remporté de nombreuses compétitions internationales entre 1995 et 2006. Elle est sacrée trois fois championne du monde, dont deux championnat du monde en kumite féminin individuel et un en kumite par équipe, sept fois d’Europe et douze fois de France. Elle passe le diplôme d’État de Karaté de 2ème degré. Sixième dan, elle enseigne au CSM de Puteaux où elle est associée du sensei quintuple champion du monde Gilles Cherdieu. Depuis 2003, elle est l’ambassadrice de l’association Play International, avec laquelle elle transmet le karaté et ses valeurs partout dans le monde à des publics amateurs et professionnels. Elle s’est ainsi engagée notamment pour la cause des femmes afghanes. Elle est aussi commentatrice pour la chaîne sportive L’Équipe 21. A la fin de sa carrière d’athlète, et après avoir été diplômée du MSc en Management de l’ESSEC et travaillé chez Nike en tant que manager, elle se forme au théâtre au Studio Pygmalion puis chez Jean-Laurent Cochet pendant quatre ans. Dès lors, elle n’a de cesse de faire des ponts entre ses pratiques du karaté et du théâtre : «Dans le théâtre, je suis dans la répétition, comme avec le karaté. Au karaté, on est dans des contraintes sur un tatami (temps, espace), régi par des règles, au théâtre c’est pareil. Dans les deux, si on n’est pas sincère, on ne touche pas».

Thusnelda Mercy

Thusnelda Mercy est danseuse et chorégraphe

Enseignement

Elle enseigne régulièrement à la Folkwang Universität der Künste à Essen. Elle y créé la pièce «This is my Now» avec 22 étudiants.
La Luna Dance Center, Ancona (Italie)
B12, Berlin (Allemagne)
Elle dirige régulièrement des ateliers de danse pour professionnels en collaboration avec Pascal Merighi et Clémentine Deluy, à ADA, Wuppertal (Allemagne)

Courte biographie

Née à Marseille en 1977, Thusnelda Mercy grandit en Allemagne, à Wuppertal, où ses parents, Malou Airaudo et Dominique Mercy, dansent au sein du Tanztheater Wuppertal Pina Bausch. Elle entame sa formation professionnelle à la Folkswang Universität der Künste à Essen. Elle rejoint Sasha Waltz pour la création ‘NoBody’ à Berlin en 2002. En 2003, elle intègre la compagnie du Tanztheater Wuppertal. Elle y danse des pièces du répertoire et participe aux nouvelles créations. En 2008 Pina Bausch lui demande de prendre le rôle d’assistante sur la création ‘Sweet Mambo’. On peut également voir Thusnelda Mercy dans le film PINA réalisé en 2011 par Wim Wenders. Depuis 2009, Thusnelda fonde avec les danseurs Clémentine Deluy et Damiano Ottavio Bigi, le Trio CDT. Le Trio signe d’une part des chorégraphies originales ou fait appel à des artistes extérieurs, comme en 2015 pour la création de ‘SAMUEL -titre de travail-‘ le metteur en scène et chorégraphe Pascal Merighi. Au printemps 2013, Thusnelda Mercy danse et interprète le solo ‘AGRÉGAT’, mise en scène par Lucas Manganelli, au Festival de Brest DANSFabrik. Elle est directrice artistique du festival de BACHIBOUZOUK. Elle participe en tant que danseuse et chorégraphe dans le court métrage de Kevin Frilet pour l’événement MOVEment produit par AnOther Magazine en collaboration avec Prada.

Daria Lippi

Daria Lippi est actrice et metteur en scène.

Enseignement

Directrice de la recherche, membre du conseil pédagogique et enseignante, Ecole Supérieure Nationale d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne (Rennes) entre 2012 et 2015.
Masterclass de sortie de promotion, Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Paris
Masterclass, Ecole Supérieure Nationale d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg
De nombreux stages dans le monde :  Vilnius /Lituanie, Sofia / Bulgarie, Modène /Italie, Pontedera / Italie, Santiago / Chili, Bamako / Mali

Courte biographie

Elle est la co-fondatrice de la Fabrique Autonome des Acteurs. Elle travaille en France depuis 1995 avec la compagnie d’Eric Lacascade, avec qui elle crée une quinzaine de spectacles, dont deux créations dans la Cour d’Honneur du Festival d’Avignon. Elle se produit aussi en Italie (prix Duse), en Belgique, Lituanie, et tourne dans de nombreux autres pays (prix de la critique au festival BITEF de Belgrade…). Elle crée à l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne, où elle est pédagogue et directrice de la recherche, un Laboratoire de croisement sciences exactes/théâtre. Elle intervient régulièrement dans les universités (Paris, Lille, Montpellier, Grenoble) autour des questions de transdisciplinarité lors d’ateliers mêlant pratiques et théories. Elle met en scène Clémentine Deluy, Corinne Jola et Laurence Fischer dans leurs Mon Théâtre : techniques de pointe expliquées à mes voisins, commande artistique de la FAA. En 2016 elle crée la Cie RESET.

LOÏC TOUZÉ

Loïc Touzé est danseur et chorégraphe.
La formation et la circulation de la culture chorégraphique constituent une place primordiale dans son travail, il enseigne régulièrement en France et dans le monde.

Il intervient depuis 2003 régulièrement ou occasionnellement dans les institutions suivantes:
Ex.e.r.ce CCN de Montpellier/France direction Mathilde Monnier
Ecole supérieure du CNDC Angers/France direction Emmanuelle Huynh
Ecole Supérieure Nationale d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne (Rennes)
Ecole Supérieure Nationale d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg
La Manufacture, Haute Ecole des Arts de la Scène (Lausanne)
Ecole de la Comédie de Saint-Etienne/France direction Arnaud Meunier
PEPCC Forum Dança Lisbonne/Portugal direction Cristina Santos
ImPulsTanz Vienne/Autriche direction Karl Regensburger
TESKH Summer School Moscou/Russie direction Tatiana Gordeeva
Accademia Nazionale di danza Rome/Italie
Instituto Universitario National De Arte Buenos Aires/Argentine
Institut supérieur des Arts et des Chorégraphies / Académie Royale de Bruxelles.

Courte biographie

Loïc Touzé développe aujourd’hui son activité dans le cadre d’ORO  implantée à Nantes depuis 2010. Il a initié de nombreux projets en collaboration avec des artistes du champ chorégraphique mais aussi de la musique et des arts visuels.

Depuis le début des années 2000, il a créé entres autres Morceau, LOVE, La Chance. De 2001 à 2006, il codirige les Laboratoires d’Aubervilliers avec Yvane Chapuis et François Piron. Il cosigne Nos images avec Mathilde Monnier et Tanguy Viel, GOMME avec Yasmin Rahmani et accompagne les acrobates de la compagnie XY pour leurs deux derniers spectacles. Il a créé Ô MONTAGNE en 2013 et FANFARE en 2015.

Cyril Casmèze

Cyril Casmèze est circassien, performer, zoomorphe.

Enseignement

Dans le cadre de sa collaboration avec  Jade DUVIQUET, il dispense de nombreuses formations autour de la question de l’animalité (dont certaines conventionnées Afdas) :
Théâtre des Amandiers de Nanterre
Le 104 (stages Chantiers Nomades)
Scène nationale de Blois
Conservatoire de Tours
Ecole de la Comédie, Saint-Etienne
Ferme de Trielle
Hostellerie de Pontempeyrat

Courte biographie

Comédien performer, il débute comme acrobate zoomorphe au Cirque ARCHAOS et joue dans trois créations du Cirque PLUME. Au théâtre, il a travaillé entre autres avec Marc Michel GEORGES, Geneviève de KERMABON, Claude BOKOBZA, Marie-Claude MORLAND, Michèle GUIGON, Jean Yves RUF, Marion LEVY et Jade DUVIQUET. Il a participé à plusieurs reprises au Théâtre du Rond-Point au « Grand Mezze » d’Edouard BAER et François ROLLIN, puis diverses participations au Cabaret des Achille Tonic (Shirley et Dino). Au cinéma et à la télévision : Entre autre avec Jean-Jacques Annaud, Alain Chabat, Edouard Baer, les frères LARIEU, Agneska HOLAND et Virginie WAGON… Plus récemment il a été coach et comédien sur le film, « POURQUOI J’AI PAS MANGE MON PERE » réalisé par Jamel DEBBOUZE. Depuis 2002, il co-dirige avec la comédienne metteur en scène Jade DUVIQUET, la Compagnie du Singe Debout.

L’atelier

L’ATELIER est un plateau dédié à la pratique.

Son objectif est de constituer un répertoire d’exercices non exhaustif et toujours en évolution, qui sera rendu largement accessible par une documentation écrite et filmée…

L’art de l’acteur étant organique, donc en constante évolution, les exercices seront sans cesse modifiés par les praticiens à l’intérieur et à l’extérieur de la FAA.

Les master-class

L’ATELIER fonctionne par master-class de deux ou trois semaines, réunissant des professionnels autour de thèmes précis.

Chaque master-class aboutit à une formalisation documentée et transmissible (exercice ou protocole), qui vient enrichir le répertoire d’exercices d’acteur que la FAA ambitionne de diffuser largement.

Toutes les master-class sont données par et pour des professionnels qui ressentent la nécessité de se remettre à l’étude.

Elles sont conduites par au moins deux, souvent trois intervenants, de formations ou de disciplines différentes, dans l’esprit d’une transmission horizontale des savoirs.

Les satellites

L’ATELIER est une structure à la fois fixe et nomade.
Il attire les acteurs au siège mais va aussi à leur rencontre dans les lieux où ils travaillent.
Son objectif est de disséminer des Satellites temporaires et permanentes dans les villes et Festivals européens, en s’appuyant sur les structures partenaires.
Le protocole de travail de l’ATELIER sera ainsi transféré là où les artistes se succèdent sans jamais pouvoir se croiser sur le terrain de leur pratique.

Répertoire

Lorsqu’il est bien formulé et inséré dans une structure cohérente, l’exercice même le plus simple est en soi-même un protocole de travail et de recherche. Des exercices montés en séquence, pratiqués avec rigueur pendant un temps prolongé, ne préparent pas mais constituent le travail théâtral et permettent à l’acteur de cultiver, amplifier et consolider les outils de son métier. Outils qui seront par la suite mis au service d’une création, d’une production, d’une œuvre. Le Répertoire réunit et décrit les exercices travaillés dans l’Atelier.

Kata d’acteur

Protocoles d’entraînement quotidien de durées différentes, axés sur des thèmes spécifiques (corps, voix, espace, rythme, interaction, création, mémoire…). Les Kata proposent des enchaînements cohérents des exercices du Répertoire. Ils ont vocation à être diffusés et pratiqués dans la profession.

Protocoles de travail, quelques exemples

Les multi-directions

Master-class dirigées par deux ou trois acteurs d’ « écoles » ou disciplines différentes, qui vont chercher à trouver et à transmettre le « plus petit dénominateur commun » dans les approches, exercices et outils qui ont construit leurs parcours.

Les héritiers

Le théâtre étant un art vivant, la tradition, ce que nos prédécesseurs ont expérimenté, ne nous parvient que par des traductions/ trahisons littéraires ou, plus récemment, filmées. Ces exercices, procédés et méthodes dont nous n’avons pas de témoignage direct, vont être mis à l’épreuve du réel de nos pratiques. Brecht, Grotowski, Meyerhold, Craig, Stanislavki… : que pouvons nous concrétement nous approprier de leur héritage ?

Les artisans

Sommes-nous des artistes ou des artisans de la scène ? Plutôt que de juste nous poser la question, nous allons nous rencontrer. La très grande précision du geste de l’artisan, sa connaissance des outils et des matières, le rapport du corps à l’effort, constituent un patrimoine dont les acteurs, en manque de références concrètes dans un monde citadin qui se passe de l’action physique, ont besoin.  Des apprentissages en immersion auprès des compagnons du devoir et des artisans d’art viendront enrichir notre répertoire de gestes.

Les trans-disciplinaires

Master-class dirigées par trois intervenants de trois disciplines de la scène. Les élèves, également multi-disciplines, présentent chacun un court solo, qui est utilisé comme base de travail et passé au prisme des outils spécifiques de chaque intervenant.

Les scènes / Cinéma

Il est nécessaire de travailler à dissiper le malentendu culturel qui sépare aujourd’hui les acteurs de théâtre de ceux de cinéma. Si la différence est grande en termes de conditions de travail (le média que représente la caméra induit des codes et des processus particuliers), les outils restent les mêmes. Il nous paraît par ailleurs nécessaire que les réalisateurs aient la possibilité d’apprendre à travailler avec les acteurs.
Trois “directeurs” d’acteur : un chorégraphe, un metteur en scène et un réalisateur, travaillent sur la même scène, avec trois groupes d’acteurs. Les groupes migrent régulièrement d’une direction à l’autre, permettant hybridation et la confrontation des processus et des contraintes.

Les hors-scène

Les acteurs travaillent dans une multitude de contextes hors-scène : l’école, l’hôpital, la prison, l’entreprise…, souvent sans préparation particulière. Les master-class «Hors-scène» se proposent de réunir des professionnels ayant une expérience de ces milieux avec leurs interlocuteurs et commanditaires principaux (enseignants, responsables d’associations, personnel institutionnel…) pour aboutir à des protocoles communs et transmissibles.

Les métiers du plateau

Ce protocole réunit au moins deux corps de métier du spectacle vivant. Un groupe d’acteurs de toutes disciplines, un groupe de scénographes. Acteurs et créateurs lumière. Acteurs et chorégraphes. Acteurs et traducteurs. Acteurs et réalisateurs. Acteurs et producteurs. Acteurs et créateurs de son … Et bien sûr : acteurs et metteurs en scène. Il est important de faire travailler ensemble des métiers qui de fait ne se confrontent que très rarement au moment des productions (ou dans les différentes formations), et il est encore plus important de proposer aux corps de métier “techniques” de la scène, où la solitude est la règle, une confrontation horizontale dans leur propre discipline.

Dirige-moi !

En inversant le rapport classique au désir, des acteurs expérimentés choisissent des jeunes (ou moins jeunes !) metteurs en scène et réalisateurs pour les diriger dans un projet qu’ils portent. La “direction d’acteur”n’est pas enseignée dans les écoles, elle est pourtant le processus le plus important du travail scénique. Les acteurs et leurs “directeurs” s’efforcent de dégager de ces expériences ponctuelles des fondamentaux qui peuvent être transmis.

Action !

Frapper, tomber, chuter… autant d’actions difficiles à réaliser de façon crédible . Cascadeurs, acteurs, acrobates et praticiens des arts martiaux se transmettent et s’approprient les fondamentaux de l’action.

Training

Training à distance

Le fait que les acteurs changent régulièrement d’équipe selon les productions qui les engagent nous oblige à expérimenter pour créer autrement une communauté qui se retrouve autour d’une même pratique. Les Trainings à distance sont un pari. Ils questionnent les possibilités qu’offre le numérique par la construction d’outils qui permettent de travailler ensemble à distance. Au sein d’une profession intermittente et nomade, les Trainings à distance se proposent d’allier qualité des exercices et des entraînements (définis par la pratique elle-même) et régularité dans la durée. Protocole : Un groupe se forme, choisit un rythme d’entraînement, décide des exercices à faire pendant une période définie. L’application permet de générer des listes d’exercices avec leur descriptif, durée, ordre. Après le training, chaque acteur commente son training sur l’application : trouvailles, stratégies, difficultés… Ces commentaires sont le compte rendu du groupe. Ils sont accessibles aux autres membres si le groupe le permet, et constituent une mémoire vive et concrète du travail.

Training ouvert

L’Atelier propose quotidiennement un créneau de deux heures dédié à la pratique et à l’étude du training, ouvert à tout acteur professionnel, sans besoin d’inscription. Les acteurs expérimentent et mettent à l’épreuve de la pratique le Répertoire et les Kata, et ils mutualisent les exercices qui les ont formés. Du matériel documentaire (vidéos, livres, témoignages) est disponible dans la Médiathèque pour compléter et agrandir le champs des expérimentations. Des praticiens d’autres disciplines sont invités pour partager leurs propres exercices.

Tous les ateliers

Atelier#5 Silence is sexy / Silence is not sexy at all / 2 au 8 août 2017

Masterclass Danse / Théâtre Dirigée par Florence Minder, actrice et auteure, Thusnelda Mercy, danseuse et chorégraphe. Le silence charge, gêne, sous-entend, tend, rythme ou désamorce… De quel silence émergera le mouvement, et quelle nécessité poussera l’acteur à le rompre ? Cette formation qui mêle danse, performance et théâtre propose de placer le silence et son traitement […]

Atelier#4 Le conflit : outil fondamental de la scène  / 22 au 26 juillet 2017

Masterclass Arts de la scène / Karaté Dirigée par Nadia Dumont, karateka et danseuse, Laurence Fischer, karateka et actrice, Daria Lippi, actrice et metteur en scène. Le conflit est le fondamental dramaturgique de toute scène théâtrale. Les performers ont pourtant peu d’outils pour le travailler. Cette formation propose de s’emparer des connaissances et techniques des karatekas, [...]

Atelier #2 Animal humain / 7 au 11 septembre 2016

Masterclass zoomorphie /arts de la scène Pour les professionnels des arts de la scène toutes disciplines confondues, sous la direction de Cyril Casmèze, acteur zoomorphe et circassien, et Daria Lippi, actrice et metteur en scène. Quoi qu’ils fassent, les animaux retiennent l’attention de l’homme. En captivité comme en liberté, ils font de l’homme le spectateur de […]

ATELIER #0 Commencer, développer, finir / 1 au 5 juin 2015

TROIS MAÎTRES D’ATELIER x DEUX DISCIPLINES x DOUZE AUTONOMES x TROIS FONDAMENTAUX x CINQ JOURS x TROIS PHOTOGRAPHES « Commencer, développer, finir » est un protocole macroscopique, applicable à grande échelle, qui convient donc à la recherche d’outils communs aux deux disciplines de la scène convoquées, danse et théâtre. On commence, développe et finit une scène, une […]